Any d'Avray est une marque du groupe Aderans

Interview de la lauréate du Prix Infirmier Any d’Avray 2015

Lauréate du Prix Infirmier 2015 : « Mise en place d’une équipe de liaison en Onco-sexualité » Sandra PECHAYRAND, infirmière d’annonce et de coordination, Centre Hospitalier de Bligny, Briis sous Forges (91)

Sandra PECHAYRAND, infirmière d’annonce et de coordination, Centre Hospitalier de Bligny, Briis sous Forges (91)

La sexualité est en général un thème difficile voire peu abordé. La maladie rend-t’elle le sujet encore plus complexe ?

Quelle que soit la maladie, la sexualité est en effet un sujet peu approché par de nombreux professionnels de santé. Cela peut s’expliquer par le côté tabou, le manque d’information ou le fait de ne pas savoir comment et quand l’évoquer lors des différents rendez-vous. D’autre part, les traitements liés au cancer peuvent diminuer de façon considérable la vie sexuelle des patients. Il y a donc une double difficulté à en parler pour les soignants. Or cet aspect de la vie intime fait également partie de la qualité de vie du patient. Il est donc nécessaire de l’aborder dans la prise en charge globale que nous apportons.

Quel regard portez-vous sur les ateliers thérapeutiques déjà en place ? Cela a-t-il permis de modifier votre approche par exemple ?

Parmi les ateliers thérapeutiques existants, un concerne déjà la vie intime et la sexualité. Après plusieurs séances, la parole des patientes s’est libérée et nombreuses sont celles qui nous ont fait part de leurs besoins. Fortes de ce retour, nous avons alors intégré le sujet dans nos consultations d’annonce infirmière. Pour cela, nous précisons simplement aux patientes que nous sommes à leur écoute si elles le souhaitent. Depuis, certaines en parlent dès leur premier rendez-vous. 

Quels sont les moyens qui vous permettront de recueillir les attentes, y répondre et connaître la satisfaction du patient à postériori ?

Le recueil des attentes et de la satisfaction se feront par le biais de questionnaires proposés aux patientes lors des  premiers rendez-vous puis à postériori. Nous allons prochainement y travailler. Il nous faut également sensibiliser l’ensemble des professionnels qui exercent dans notre structure.

Vous avez mis en place des outils d’évaluation. Pensez-vous partager vos résultats afin de sensibiliser d’autres équipes sur l’importance de votre travail ?

Nous souhaiterions, à terme, partager cette expérience et l’étendre à l’ensemble des services de notre structure. En effet, de nombreuses pathologies influent sur la vie intime des patients. Communiquer auprès du réseau de cancérologie de notre territoire et participer, si besoin, à des colloques sur le sujet pourraient également être envisagés.

Sensibiliser et former les praticiens et soignants vous paraît donc important ?

Oui, bien sûr, la sensibilisation est fondamentale. Au tout début de notre démarche, certains professionnels de santé de notre service étaient  réticents. Ils ne comprenaient pas l’importance de cet aspect dans la prise en charge du patient. Nous nous sommes alors appuyées sur le ressenti des patientes et les résultats obtenus nous ont permis d’apporter une preuve concrète des bienfaits et de l’intérêt du projet. Il est donc nécessaire d’informer régulièrement les professionnels pour les sensibiliser, les former et permettre ainsi aux patientes d’avoir des réponses appropriées. Dans un premier temps, l’équipe de liaison en Onco-sexualité se formera pour, ensuite, former les autres professionnels.

Que représente ce prix finalement pour vous ?

Ce prix nous apporte l’opportunité financière de mener à bien notre projet. En effet, notre structure ne pouvait le subventionner autrement.D’autre part, la concrétisation de ce projet constitue une aventure très enrichissante professionnellement : nous nous sommes beaucoup investis dans le montage et la mise en place du dossier ;  le sujet est également une première dans ce domaine pour notre structure, ce qui rend l’ensemble très motivant.

Connaissiez-vous la marque Any d’Avray avant de vous inscrire au Prix ?

En tant qu’infirmière d’annonce, je travaille régulièrement avec la marque.

Comment avez-vous connu le Prix Infirmier ?

Des affiches du Prix Infirmier sont présentes dans l’enceinte de l’établissement à chaque édition. Cette année, ce Prix est tombé à point nommé pour nous permettre de concrétiser notre projet.

L'enseigne « Any d’Avray » associée au Prix infirmier, cela représente finalement quoi pour vous ?

Ce prestataire est très impliqué dans la prise en charge du patient. Il lui permet de traverser un moment difficile le mieux possible grâce à des soins de supports indispensables. La présence d’ « Any d’Avray » auprès du Prix Infirmier est une continuité naturelle de cette implication.

Propos recueillis par Laure Duméreau.

Actualité

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Nos partenaires