Any d'Avray est une marque du groupe Aderans

Interview du Prix Spécial "Chorale CERICOEUR"

De gauche à droite, Lise MURAT (psychologue), Joëlle LE GONIDEC (IDE formée aux soins de support), Thyphanie BENAVIDES (psychologue) et Hélène DENIS (Assistante sociale).

Joëlle LE GONIDEC, Infirmière, Clinique « Les Ormeaux » LE HAVRE (76)

Pourquoi avoir développé votre projet autour d’une chorale ? En quoi cela est-il innovant ?

L’idée est venue d’une patiente qui nous a parlé de sa chorale et du bien que lui procurait le chant. Après avoir discuté avec mes collègues de l’association CERICA nous avons décidé de mettre en place une chorale pour les patients. Le côté innovant du projet réside sans doute, pour le moment, dans sa singularité car nous sommes le seul établissement à proposer ce type d’activité dans notre région. La chorale existe depuis 3 ans, elle se compose de patients et de proches. Aujourd’hui nous avons une 20 de participants.

« Céricoeur » est hébergée au sein du CERICA. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce Centre de Rencontre et son importance au sein de l’établissement ?

CERICA est un centre de rencontre et d’information sur le cancer ouvert aux patient(e)s suivis en oncologie à la Clinique les Ormeaux. Ce centre suit les patients pendant et après leur parcours de soins. S’ils le souhaitent, Ils peuvent y rencontrer  une assistante sociale, une psychologue, une infirmière de la douleur, une infirmière spécialisée en onco-esthétique ou en nutrition, etc. Les patient(e)s  y trouvent également des activités de bien-être comme la réflexologie et le massage facial. Ils peuvent également venir pour discuter entre eux ou participer à des échanges comme les "café papote". 

Quels sont les bienfaits apportés par cette chorale déjà en place ?

Cela permet aux patients de se retrouver entre eux, d’évacuer leur angoisse par le souffle et par le chant. Pendant les répétitions ils pensent moins à la maladie et arrivent même parfois à en rire… Les chants montent jusqu’aux étages supérieurs, ce qui fait des répétitions des moments privilégiés qui apportent de la joie à tous. 

Comment communiquez-vous pour promouvoir cette activité ?

A l’annonce du diagnostic, le médecin propose à la personne de se rendre au Centre de rencontre et d’information CERICA. Une infirmière d’annonce est à disposition pour faire un point sur  les ordonnances et les prescriptions. Elle en profite également pour donner des informations sur les missions du CERICA et ses activités dont la Chorale. Nous avons aussi des représentations à l’extérieur qui permettent de faire parler de cette activité. C’est le cas au moment d’Octobre Rose, pour Noël et lors de la Fête de la Musique. Rendez-vous d’ailleurs ce 19 juin à midi devant la cafétéria de l’établissement pour la prochaine prestation de notre chorale.

Pour les patients ne souhaitant pas chanter, que proposez-vous ?

Une activité patchwork est organisée par une ancienne patiente et nous proposons du Gi Kong et du théâtre. Tout le monde peut également participer aux  « café-papote » qui sont réalisés, en fonction des thématiques, avec des intervenants du service ou extérieurs. En juin, nous mettrons en place un atelier d’Art-thérapie.

Que représente pour vous le prix remporté ?

Il est un appui très important pour nous car l’ensemble des activités du CERICA ne sont financées que par des dons ou des subventions. La récompense accordée va nous permettre d’être en mesure de prolonger le fonctionnement de la Chorale toute l’année 2016. Nous avons pu l’annoncer à nos patients et ils en sont très contents.

Connaissiez-vous la marque Any d’Avray avant de vous inscrire au Prix ?

Nous avions sollicité une des personnes « Any d’Avray » de Caen en tant qu’intervenant pour un « café-papote ».Puis, l’année dernière, nous avons fait appel aux services de Virginie de la boutique du Havre. La disponibilité et l’écoute de Virginie est un très gros atout. Dès que nous avons besoin d’elle, elle est là le jour même ou le lendemain pour répondre au besoin des patients. C’est un réconfort pour eux et cela nous conforte aussi dans le fait que nous devons et pouvons travailler ensemble. C’est elle qui, en nous laissant des flyers sur le Prix Infirmier, nous en a parlé. Nous avons ensuite trouvé un complément d’information sur le site internet du Prix.

L’enseigne « Any d’Avray » associée au Prix infirmier, cela représente quoi pour vous ?

Par la création de ce prix, l’enseigne Any d’Avray participe activement à la sensibilisation et la motivation des équipes autour d’actions qui aideront grandement les patient(e)s tout au long de leur parcours de soins. Son implication est donc très importante pour nous.

Propos recueillis par Laure Duméreau.

Actualité

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Nos partenaires