Any d'Avray est une marque du groupe Aderans

Interview de Monique DEBARD, Présidente du jury du Prix Infirmier

Monique DEBARD, Présidente du Jury du Prix Infirmier 2015, revient pour nous sur les primés de cette 21e édition.

Monique DEBARD, Présidente du Jury du Prix Infirmier 2015

Les années précédentes vous étiez membre du jury. Cette année vous présidiez la délibération du Prix, que diriez-vous de cette expérience ?

Assumer la Présidence a été une responsabilité importante et enrichissante dans l’engagement vis-à-vis des professionnels et également des patients. L’envisager en accord avec la philosophie et les valeurs d’Any d’Avray et de l’AFIC m’est apparu nécessaire. L’écoute de chaque membre du jury, l’impartialité et la modération ont été la ligne de conduite sur laquelle j’ai souhaité m’appuyer. Participant déjà à de nombreux jurys, mon expérience a été une bonne base à ce poste. Celui-ci est d’ailleurs très fourni et doit tenir compte d’éléments nombreux et variés, le tout au bénéfice de la qualité de vie du patient.

Le premier Prix a été décerné au projet « Prise en charge de la vie intime en cancérologie ». Que diriez-vous sur le choix de cette thématique ?

Ce projet concernait un thème peu évoqué encore au sein des équipes. La qualité de la réflexion a également été appréciée. Le fait qu’il y ait une volonté de sensibiliser les professionnels du service concerné, puis ceux des autres services et enfin les partenaires et publics extérieurs est également une des forces de ce projet.

En quoi consiste le travail d’évaluation des membres du jury ? Quels sont les critères d’éligibilité incontournables ?

Chaque membre du jury a un regard particulier sur les projets présentés de part ses fonctions, son service et la nature de sa structure. L’ensemble de ces regards est donc à prendre en compte dans l’évaluation et est également très riche. La grille des critères du Prix permet d’analyser objectivement les projets présentés. Elle évolue régulièrement selon les besoins et est établie grâce à un travail entre l’AFIC et le Pôle Santé d’Any d’Avray. Parmi ces critères, on trouve l’innovation, la qualité d’analyse et de réflexion, l’exemplarité, les moyens utilisés, la reconnaissance et le soutien de l’institution et surtout le fait que le projet soit au moins porté par un ou une infirmière. Nous tenons également compte de l’aspect réaliste de la mise en oeuvre et de l’objectif du projet.

La délibération suscite sans doute des avis différents. Certains projets se sont sûrement retrouvés en ballottage. Quels sont les critères qui peuvent déterminer alors vos choix ?

Il n’y a pas réellement de critères dominants. Cette année, l’exemplarité et le besoin de développer un projet pour le mieux être des patients portant sur un sujet délicat ont été mis en avant par le jury. L'année dernière, d'autres critères avaient été pris en compte. Nous nous basons également sur les projets, les équipes et les structures déjà primés les années antérieures pour donner sa chance à un maximum de professionnels.

L’année prochaine, le site internet du Prix Infirmier devrait se faire l’écho de l’avancée des projets primés en 2013. Qu’en pensez-vous ?

La visibilité de ces retours est pour moi une exigence. Elle permet en effet de donner encore plus de valeur au prix et au travail des équipes. Ce focus sur les réussites ou stand-by de certains projets peut faire avancer autant les primés que les nouveaux participants au Prix. Ces retours redonnent des couleurs aux projets. En ayant un peu plus d’une année pour faire connaître l’évolution de leur projet, les équipes engagées ont ainsi le temps de faire mûrir celui-ci, de développer au mieux le travail en équipe, de mettre en place les moyens nécessaires y compris pour l’évaluation et de prendre également un peu de distance.

Que pensez vous de ce Prix Infirmier Any d’Avray ? qu’apporte t-il à l’ensemble de la profession ?

Son existence est importante car il accompagne les soignants et honore leurs initiatives professionnelles. Grâce aux projets qu’il met en avant, Il permet également le développement du travail d’équipes, le tissage de liens et apporte une complémentarité par rapport aux soins de supports existants. Ce Prix crée ainsi une vraie dynamique au sein des professionnels au bénéfice de la qualité de vie des patients. Loin d’être figé, il s’adapte chaque année à l’évolution des besoins exprimés dans les projets apportés. Il possède donc lui aussi un côté innovant.

Que diriez vous sur l’implication de l’enseigne Any d’Avray aux côtés de l’AFIC ?

L’enseigne entretient un partenariat très ancien avec l’AFIC. Ces 2 entités sont tournées vers le même objectif : s’adapter au mieux aux besoins des publics en général et des prises en charge des patients en particulier. Cette collaboration très enrichissante permet de jouer un rôle important auprès des patients dans leur éducation, l’amélioration de la qualité de leurs soins et le bien-être qu’ils peuvent en retirer sans oublier l’amélioration des conditions de travail des professionnels.

Propos recueillis par Laure Duméreau.

De gauche à droite : Equipe lauréate du Prix Infirmier 2015 avec Sandra Pechayrand, Déborah Gilquin prix spécial "Bien-Être en Oncogériatrie", Pierre Christ Directeur Général Any d'Avray groupe Aderans, Sylvie Brusco Responsable Département Santé Any d'Avray et Monique Debard Présidente du jury du Prix Infirmier 2015

Actualité

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Nos partenaires